Zoom sur les silentbloc auto-directionnels

Petit retour en arrière … de 25 ans pour être précis !

Le groupe PSA a toujours été précurseur en terme de châssis et de tenue de route ( les possesseur de GTI en savent quelque chose ! ) , ils ont ainsi mis en place un système innovant et ingénieux sur quelques essieux de leur gamme .

Un train arrière  » classique  » est maintenue sur le châssis par le biais de fixations plus ou moins rigides, c’est le montage type sur la majorité des modèle du marché .

A l’inverse , un essieu dit  » auto-directionnel » est relié au châssis par le biais de silentblocs plus imposant accordant une place bien plus importante au caoutchouc sur la structure de ceux ci  .

Dans quel but ? Ceux qui en possède ou on eu l’occasion d’essayer vous confirmerons la sensation que le train arrière  » enroule  » le virage .

Le travail des silentbloc à pour objectif de faire « suivre la courbe » à l’essieu ( même si c’est perceptible , il ne s’agit pas ici d’un système à 4 roues directrices ! )

Résultat : une tenue de cap irréprochable , une voiture joueuse lorsque ce type de train équipe une version sportive ( 306 s16, xsara VTS ) .

Nous pouvons donc que vous conseiller de veiller à l’état de vos silentblocs qui peuvent , s’il sont en mauvais état , dégrader significativement votre tenue de route ( sensation de flottement , bruit venant du train arrière … ) .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *